Du lundi au jeudi de 8h à 20h, le vendredi de 10h à 16h, le dimanche de 13h à 21hSur rendez-vous ou à domicile

6 Rue du Douanier Rousseau - 75014 PARIS

01.86.65.21.02

Je vous rappelle gratuitement Demandez à être rappelé

Prendre rendez-vous en ligne
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > SOIGNER LES ENTORSES CHRONIQUES PAR L’OSTÉOPATHIE

SOIGNER LES ENTORSES CHRONIQUES PAR L’OSTÉOPATHIE

Le 01 juin 2018
SOIGNER LES ENTORSES CHRONIQUES PAR L’OSTÉOPATHIE
L'entorse récidivante, ou entorse à répétition, est la complication d'une entorse dont la prise en charge a été insuffisante ou dont le traitement n'a pas été correctement suivi.

Constat rapide

Chaque jour en France, on compte environ 6000 consultations pour une entorse de la cheville. Cependant, ce chiffre ne reflète pas la réalité. On estime que 6000 autres entorses de la cheville ne font pas l'objet d'une consultation médicale et ne sont donc pas soignées et c'est tout à fait regrettable, car une entorse endommage le ligament, et parfois aussi le nerf, et ces lésions peuvent être à l'origine d'une instabilité chronique de la cheville qui entraînera à son tour de nombreuses autres entorses.

Qu’est-ce qu’une entorse chronique et pourquoi certains patients en souffrent-ils ?

L'entorse récidivante, ou entorse à répétition, est la complication d'une entorse dont la prise en charge a été insuffisante ou dont le traitement n'a pas été correctement suivi. Elle apparaît comme la manifestation de la première entorse, masquée ou compensée, mais non guérie.

C’est la répétition d’épisodes involontaires de torsion de la cheville. Dans la plupart des cas, les entorses concernent les ligaments externes. Lorsque les entorses se répètent fréquemment cela signifie que les ligaments n’ont pas bien cicatrisé et qu’ils sont détendus.

Qu’il s’agisse d’une simple torsion ou d’une véritable entorse, le mécanisme lésionnel (la torsion) va laisser « une empreinte mécanique ». L’empilage des structures osseuses de la cheville, du pied dans son ensemble, voire du segment jambier, va garder imprimé dans son organisation fonctionnelle un déséquilibre orienté dans le sens de l’entorse. Cette situation résulte de la réponse réflexe des structures musculo-ligamentaires qui auront réagi à la torsion de la cheville avec retard ou insuffisamment, débordées par la rapidité ou la violence du traumatisme.

Comment reconnaître une entorse ?

La douleur d’une entorse de la cheville évolue classiquement en trois temps :

1. Une douleur immédiate, violente.
2. Une atténuation voire une disparition complète de la douleur, favorisant souvent une reprise de la marche.
3. Une réapparition plus ou moins distante du traumatisme avec une impotence fonctionnelle variable.

Une entorse peut être de différents stades :

Stade 1, bénigne : vous vous êtes simplement étiré le ligament
Stade 2, moyenne : votre ligament s’est partiellement rompu
Stade 3, grave : votre ligament a rompu

La principale manifestation de l'entorse, accompagnée une fois sur deux par un craquement entendu par le blessé, est la douleur, souvent très vive, surtout au début. La première décision à prendre est d'interrompre toute sollicitation abusive de la cheville sous peine d'aggraver les lésions. Même s'il s'agit d'une simple distension, la douleur n'a pas de proportion avec la gravité de l'entorse. En effet, ce n'est pas sur l'intensité de la douleur que l'on peut juger de l'importance des dégâts, car dans les ruptures complètes, cette information peut être absente. Si le blessé est examiné précocement dans le quart d'heure suivant le traumatisme, la douleur vive a cédé, elle est suivie d'un mal sourd et continu.

Un remède incontournable : l’ostéopathie !

Les soins généralement prodigués lors d’une prise en charge de ce type d’entorses sont les suivants : immobilisation totale ou partielle de la cheville ; prise d’anti-inflammatoires et d’antalgiques ; kinésithérapie et rééducation proprioceptive. Malgré ceux-ci, les douleurs, le gonflement et la sensation d’instabilité peuvent persister, par exemple pour l’entorse du ligament latéral externe de la cheville, qui représente le cas le plus fréquent. L’intervention de votre ostéopathe Jess Ammar situé dans le 14ème arrondissement de Paris peut être une aide et un complément à la prise en charge classique. L’approche ostéopathique des entorses est la même, quelle que soit l’articulation touchée, tenant compte, bien évidemment, des particularités propres à chaque région du corps.

Suite à une entorse votre ligament va avoir besoin d’aide pour cicatriser toutes les petites fibres abîmées qui le compose. Pour cela, votre ostéopathe pourra travailler sur le ligament mais aussi sur l’ensemble de l’articulation et l’ensemble de votre corps afin de vous aider à rééquilibrer votre posture. Cela permettra un bon rétablissement et vous accompagnera dans une rééducation kinésithérapique de qualité.

La cure ostéopathique favorisera alors une bonne vascularisation générale du membre traumatisé et restaurera une mobilité tissulaire permettant un rétablissement plus rapide, global et surtout en profondeur.

De manière générale, le travail de votre ostéopathe, Jess Ammar situé dans le 14ème arrondissement de Paris, est de rétablir la mobilité de l'ensemble des structures du corps. Concrètement, dans le cas d'une entorse, il travaillera sur :

- La mobilité des surfaces articulaires de l'articulation lésée, mais également celle des articulations adjacentes qui ont aussi subi le traumatisme,
- Les tissus péri-articulaires: les muscles et leurs tendons, les fascias, la capsule articulaire, ...,
- Les systèmes vasculaire et nerveux à proximité et à distance de l'articulation : un bon apport sanguin favorisera une bonne cicatrisation des tissus, tout comme une bonne innervation...

N'attendez plus et prenez rapidement rendez-vous avec votre ostéopathe Jess Ammar situé dans le 14ème arrondissement de Paris !