Du lundi au jeudi de 8h à 20h, le vendredi de 10h à 16h, le dimanche de 13h à 21hSur rendez-vous ou à domicile

6 Rue du Douanier Rousseau - 75014 PARIS

01.86.65.21.02

Je vous rappelle gratuitement Demandez à être rappelé

Prendre rendez-vous en ligne
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L’OSTÉOPATHIE POUR SOULAGER LES COLIQUES DE BÉBÉ

L’OSTÉOPATHIE POUR SOULAGER LES COLIQUES DE BÉBÉ

Le 08 mars 2018
L’OSTÉOPATHIE POUR SOULAGER LES COLIQUES DE BÉBÉ
Dans la liste des problèmes de santé du nourrisson, les coliques arrivent en deuxième place après les régurgitations. Les coliques se présentent chez 10 % à 40 % des bébés

1. Qu’est-ce que les coliques ?

Dans la liste des problèmes de santé du nourrisson, les coliques arrivent en deuxième place après les régurgitations. Les coliques se présentent chez 10 % à 40 % des bébés et elles se manifestent selon les symptômes suivants :

Un ventre très gonflé, tendu et dur, les mains sont crispées, les genoux sont repliés sur le ventre, et l'expression du visage et les pleurs expriment souvent la détresse du bébé. Des gaz assez puissants peuvent se manifester lorsque le bébé essaie de bouger pour se libérer de ses tensions.


2. Comment les reconnaître ?

Malgré que les causes des coliques ne soient pas clairement comprises ou cliniquement expliquées par la médecine, il existe cependant une « règle de trois » pour poser un diagnostic probable de coliques :


Le bébé pleure plus de 3 heures par jour, plus de 3 jours par semaine et pour plus de 3 semaines.

Les pleurs ou « crises de coliques » sont souvent concentrés en soirée et surviennent comme des crises spontanées imprévisibles et prolongées. En dehors des crises de coliques, le bébé semble heureux, dort bien et sa prise de poids est continue.

Typiquement les coliques commencent autour de la troisième semaine de vie et se prolongent jusqu’au 3e ou 4e mois.


3. Quelles en sont les causes ?

La cause des coliques peut être en lien avec de nombreux facteurs, cependant la cause la plus probable est liée avec l’état d’immaturité du système digestif à la naissance. En venant au monde, le nouveau-né va continuer de développer son système digestif et son système nerveux central qui sont très liés l’un et l’autre. En d'autres mots c’est comme si l’estomac et les intestins n’étaient pas complètement prêts à fonctionner à la naissance, mais que le bébé lui, devait s’alimenter pour prendre du poids et se développer.


Les autres causes :


Intolérance au lactose avec fermentation
Allergie aux protéines de lait de vache
Hyper investissement parental : certains bébés en effet dès leur plus jeune âge expriment en miroir le stress ou les inquiétudes de leurs parents. Les pleurs sont leur façon de s’exprimer.


4. Leur traitement par l’ostéopathie

Lors du développement du fœtus ou lors de la naissance, certaines positions peuvent engendrer des tensions corporelles. Les structures contraintes ne sont pas libres alors de fonctionner de façon optimale.


Par exemple, certaines tensions localisées dans les organes du système digestif aboutissent à un dysfonctionnement local qui engendre les coliques douloureuses. L’ostéopathie favorise alors le retour de l’équilibre au sein de ces organes en éliminant les tensions dans les membranes qui les entourent et les recouvrent, permettant une circulation sanguine locale optimale et une mobilité libre.


Autre exemple, le nerf qui alimente les organes du système digestif peut subir certaines tensions le long de son trajet, perturbant son fonctionnement optimal. En libérant ces tensions, l’ostéopathie aura un effet salvateur au niveau des symptômes du ventre.


Chaque cas de colique est un cas différent et le traitement ostéopathique, grâce à un examen manuel très doux, analyse les déséquilibres présents. L’intervention se fait par des manipulations appropriées et non contraignantes pour votre bébé.


Un ostéopathe ne pourra jamais mettre ses mains dans un intestin, c’est évident. Mais il peut travailler au pourtour de l’intestin et en l’occurrence sur les ligaments qui viennent soutenir l’intestin. Parce que si l’intestin est en souffrance, le moyen d’union entre l’intestin avec d’autres ligaments qui viennent justement mettre toutes ces pièces digestives en place les unes par rapport aux autres, peut harmoniser ces tensions-là. Et en cela, l’ostéopathie peut favoriser l’équilibre de l’organe. Elle ne va pas traiter l’organe mais peut favoriser l’équilibre de l’organe. L’ostéopathie ne se supplée en rien à la médecine traditionnelle. Elle peut aider la médecine traditionnelle à accélérer le processus.

En pratique clinique, nous remarquons que seulement 2 à 4 traitements en ostéopathie sont nécessaires pour réduire considérablement les coliques du nourrisson.


Voici les 4 principaux axes travaillés avec votre bébé par un ostéopathe :


Les viscères : grâce à des techniques d’ostéopathie viscérale, il est possible de libérer l’ensemble des viscères de votre bébé. Plus simplement, nous travaillons sur son système digestif. A l’aide de techniques très douces votre ostéopathe travaille à éliminer le gaz et les restes de nourriture qui pourraient amplifier les symptômes de coliques.

Cage thoracique et diaphragme : l’intensité des pleurs, leur fréquence, allant parfois jusqu’à un état d’apnée provoque des tensions qui viennent s’ajouter à l’inconfort des coliques pour votre bébé. En libérant la cage thoracique de votre bébé et en relâchant son diaphragme, son état général va s’améliorer, ce qui aura une incidence sur la fréquence et l’intensité de ses crises.

Le cou : en libérant les restrictions et la pression exercée sur le cou, cela va permettre à votre bébé d’avaler plus facilement.