Du lundi au jeudi de 8h à 20h, le vendredi de 10h à 16h, le dimanche de 13h à 21hSur rendez-vous ou à domicile

6 Rue du Douanier Rousseau - 75014 PARIS

01.86.65.21.02

Je vous rappelle gratuitement Demandez à être rappelé

Prendre rendez-vous en ligne
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L’UTILISATION DES VENTOUSES EN OSTÉOPATHIE

L’UTILISATION DES VENTOUSES EN OSTÉOPATHIE

Le 06 février 2018
L’UTILISATION DES VENTOUSES EN OSTÉOPATHIE
Les ventouses sont des petites « pompes » que l’on appose sur le corps du patient et qui font appel à la fonction d’élimination de la peau actionnée par un effet de succion. Cette pratique efficace et indolore est communément appelée « cupping thérapie ».

1.    Qu’est-ce que les ventouses ?

Ce sont des petites « pompes » que l’on appose sur le corps du patient et qui font appel à la fonction d’élimination de la peau actionnée par un effet de succion. L’aspiration provoquée par les ventouses entraîne un afflux sanguin qui libère des endorphines, les neurotransmetteurs anti-douleur de l’organisme. Ce phénomène permet également une décongestion de la zone douloureuse où le sang s’était accumulé de façon pathologique. Enfin, en relançant la circulation sanguine aux points de blocage, cette technique dynamise le système immunitaire dans son ensemble.

En verre, en plastique ou en bambou, elles s’appliquent à chaud ou à froid sur les endroits spécifiques de la peau avec une modulation de l’effet et du temps de pause.

Cette pratique, communément appelée « cupping thérapie » permet de proposer une alternative originale mais surtout efficace et indolore aux patients.

2.    Un peu d’histoire…

La pose de ventouses comme pratique thérapeutique ne date pas d’hier. Citées par Hippocrate dans « L’art de guérir », et utilisées aussi bien par les Chinois, les Grecs, les Indiens ou les Arabes, les ventouses ont depuis des siècles, traité de nombreuses maladies, qu’elles soient respiratoires, viscérales, dermatologi­ques ou rénales…

Les ventouses ont été utilisées jusqu’au 20e siècle et ont disparu en Europe occidentale alors qu’elles étaient toujours pratiquées en Asie. 

Malgré son efficacité, cette méthode thérapeutique avait fini par disparaître, notamment avec l’arrivée des sulfamides et des antibiotiques. Pourtant, quelques irréductibles ont continué d’utiliser les ventouses et certains, comme Daniel Henry (kinésithérapeute, ostéopathe et fondateur de la Médecine des ventouses), ont même approfondi la technique en établissant des protocoles très précis, ce qui n’avait jamais été fait auparavant.

3.    L’usage des ventouses

Correctement utilisée, la ventouse est un outil thérapeutique très efficace grâce à sa triple action antalgique, énergétique et circulatoire. Les Chinois n’ont d’ailleurs jamais abandonné cet usage et travaillent sur les points d’acupuncture dans le but de décongestionner les zones douloureuses. C’est d’ailleurs pour la décongestion que cette thérapie détient son intérêt majeur.

Comme le rappelle Daniel Henry, « la médecine des ventouses permet entre autres de traiter des zones tellement nouées que l’application des mains demanderait plusieurs séances, au mieux ».

Les ventouses sont très utiles pour articuler les différentes couches tissulaires entre elles et libérer les branches nerveuses superficielles, deux opérations difficiles à réaliser en utilisant une technique manuelle pure.

4.    Les propriétés de guérison de la ventouse en ostéopathie

La science médicale est en mesure, aujourd'hui, d'expliquer et de prouver l'efficacité de cette technique.
Les ventouses possèdent les propriétés médicales suivantes : 

-       ANTALGIQUE : les ventouses favorisent la libération d’enképhalines, un neurotransmetteur qui diminue la propagation de la douleur jusqu'au cerveau.

-       ANTI-INFLAMMATOIRE : par le principe du décollement des tissus cutanés, les ventouses encouragent la venue sur site d'aspiration des cellules anti-inflammatoire naturelles.

-       CIRCULATOIRE et DECONGESTIVE : ces propriétés sont la résultante d'une vasodilatation en surface et d'une vasoconstriction en profondeur provoquée par les ventouses.

-       RESPIRATOIRE : sur le plan pulmonaire et bronchique, les ventouses améliorent la circulation de l'oxygène au niveau des alvéoles et décollent les sécrétions des bronches.

-       DECONTRACTANTE : améliorant la circulation au niveau des muscles, l'aspiration des ventouses lève les spasmes musculaires ou/et tissulaires.

-       DOPANTE : L'afflux de sang par les ventouses sur une zone non malade a le même effet qu'une auto transfusion pour le groupe musculaire ou les articulations concernées.

-       ENERGISANTE : placées sur des points précis des méridiens en médecine chinoise, les ventouses améliorent, dynamisent la circulation du QI (prononcé Tchi, en médecine chinoise le « QI » est l'énergie nécessaire au corps pour son bon fonctionnement physique et psychique).

Cette médecine peut être pratiquée aussi bien sur les jeunes enfants que sur les séniors et ce, de façon indolore et efficace.

Les différentes techniques de pose des ventouses (ventouses à froid ou à chaud), demandent une connaissance et une pratique rigoureuse. 

Les champs d’applications de la médecine des ventouses sont multiples :   

-       Rhumatologie (gonarthrose, coxarthrose, lombalgie, entorse, tendinite, arthralgie diverses, …)

-       Migraines, céphalées, névralgies

-       Pneumologie (asthme, emphysème, bronchites, toux, problème ORL, …)

-       Psychisme (dépression, décalages horaires et saisonniers, fatigue, …)                                                                       

-       Pathologies viscérales, digestives et gynécologiques (constipations, douleurs de règles, ménopause, …)